La Grande Vadrouille News,Quotidien,Solidarité,Uncategorized Reculer pour mieux sauter !

Reculer pour mieux sauter !

Voilà, je rentre en France!

Rien de grave ni de négatif. Au contraire, c’est une démarche pour mieux mûrir et préparer le projet.

En fait, ce qui a lancé la réflexion qui m’a amenée à cette décision, c’est qu’il faut 40% d’apport pour un emprunt immobilier, ici, en plus d’une traditionnelle partie en cash lors du passage chez le notaire. Or, je n’ai absolument pas ce type d’économies!

Du coup, le calcul est vite fait.

Si je décide de rester ici et de louer, ça va me prendre au moins 10 ans pour réunir l’apport tout en continuant à jeter de l’argent par la fenêtre en payant un loyer.

Si je rentre en France, je peux acheter une maison sans apport, payer pendant 3 à 5 ans l’emprunt et avoir mon apport en revendant la maison au bout de cette période. En plus, les taux sont bien plus bas en France (ma banque m’avait fait une proposition à 0.79%) qu’en Grèce (4.5% en moyenne).

Du coup, j’ai opté pour la deuxième solution!

Pendant ce temps-là, je continuerai à venir camper ici les printemps, pour continuer à apprendre la langue et la culture et à repérer les coins qui m’intéresseraient pour m’installer.

Pourquoi rentrer maintenant et ne pas passer l’été en Grèce? Pour deux raisons, principalement :

– Bivouaquer avec les chiens n’est pas aisé ici. Jusque là, ça a été. Mais le temps se réchauffant, les plages sont de plus en plus bondées, le weekend. Or beaucoup de Grecs n’aiment pas les chiens ou en ont peur. Donc là où les chiens sont libres nuit et jour en semaine (à part une heure par jour où môman a besoin d’un petit moment solo et les laisse au camion pour aller boire un café) , ils se retrouvent en laisse quasi en permanence, le weekend. Et ça, je ne me vois pas le faire tout l’été!

– J’aimerais être installée avant l’arrivée du frais à l’automne. Or trouver une maison (je vais sans doute passer par une location, le temps de trouver la perle rare à acheter) prend du temps, donc je préfère commencer à rebrousser chemin tranquillou.

Bref, du coup, départ ce vendredi 10 juin, avec comme bornes sur mon passage un concert à Sarajevo le 17 juin, un autre à la frontière Slovénie-Autriche le 24, puis je chemine tranquillou à Vittel via l’Autriche et l’Allemagne pour arriver chez mon amie Karine, dans les Vosges, le 3 juillet, où il y a une animation culturelle dans son village.

Après ça, no idea. ça va dépendre des possibilités de visites de maison (je cible la Drôme, le Gard et l’Hérault, si vous entendez parler d’une petite maison dans la prairie, à vendre comme à louer), et des festivals sur mon chemin, non seulement pour voir des concerts, mais aussi car ce sont de bons plans pour camper avec des chiens sans laisse, en haute saison!).

Je posterai régulièrement mes mouvements, une fois rentrée en France, donc si vous êtes pas loin et que vous pouvez nous accueillir pour un blabla autour d’un café ou d’une bière, une machine ou une douche, ça serait tip top!!

J’ai aussi tourné une vidéo, mais compliqué de la mettre en ligne tant le wifi de la taverne est lent. ça fait une heure que je suis là et elle en est à peine à 31% d’upload. Bref, je la mettrai en ligne dès que possible, et vous y trouverez mon débrief sur la rencontre avec mon père.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.